Ce fut le 29 décembre 1875, en vertu du Code municipal de la province de Québec, que la Municipalité de Saint-Philippe-de-Néri prit naissance officiellement au moment même où s’obtenait le décret d’érection civile de la paroisse.

En vertu des dispositions du Code, les municipalités avaient un Conseil de sept membres au sein duquel les conseillers choisissaient leur maire. Chaque mandat durait trois ans. Les maires formaient le Conseil de Comté. À l’origine, « les principales attributions des Conseils municipaux de paroisse étaient les suivantes : en premier lieu et comme règle générale, le maintien de la paix publique, la nomination des inspecteurs de voirie chargés de l’entretien des fossés, ponts, clôtures, trottoirs; l’évaluation des propriétés des contribuables; la réglementation du commerce local; l’obligation de faire observer les lois de l’hygiène, de s’occuper des salles publiques, de l’aqueduc. Ils avaient en outre le pouvoir de prélever des taxes et d’en utiliser les revenus. Bref, ces Conseils municipaux étaient des gouvernements en miniature ».

Texte adapté de :
LÉVESQUE, ULRIC et collab. (1994). Saint-Philippe-de-Néri : 1870-1995, La Pocatière, Le Comité des Fêtes du 125e de Saint-Philippe-de-Néri, p.79.

Vous pouvez consulter ce livre à la bibliothèque municipale ou encore vous procurer un exemplaire en communiquant avec le bureau de la Fabrique de Saint-Philippe.